La perle

Lorsqu’A-C m’a commandé le bibi qu’elle porterait pour conduire à l’autel son cadet, j’ai stressé. Le mariage se déroulait en France, en bord de mer, une toute nouvelle cliente, une robe qu’elle faisait faire sur-mesure dont je n’ai pu voir qu’un carré de tissu. Accepter un travail en cours de route, et ne pas pouvoir voir le résultat final, m’a valu un coup de chaud. La cliente m’a donné la liberté de la surprendre…tout en sachant exactement ce qu’elle souhaitait, artiste, elle réalise des santons tout en assistant un expert mondial en Art Premier. Une fois n’est pas coutume, après l’avoir écoutée pour bien comprendre son désir, bien comprendre le type d’invités, je pousse la cliente dans ses derniers retranchements en imposant une idée… Quelques jours après le mariage, je reçois ceci :

«Bonsoir Rosy, je reçois sans cesse des compliments pour mon bibi. Ce jour là, je me sentais belle. Il donnait la touche finale, et j’ose le dire, amusante qui exprimait le bonheur que j’avais au fond du cœur. La grosse perle était le symbole du jour. J’avais toujours dit à mon fils qu’un jour, il trouverait sa perle rare. Encore un tout grand merci. Bisous. A-C.»